7 conseils pour réussir l’apprentissage de la propreté

L’apprentissage de la propreté est une étape importante pour un bébé et ses parents. Derrière ce terme un peu étrange se cache une acquisition essentielle pour l’entrée en école maternelle, mais surtout un vrai pas vers l’enfance ! Vous êtes prêts à oublier les couches ? L’introduction du pot ou des toilettes demande de la patience et de la persévérance. Ceinture sans boucle, vêtements confortables, livres ou tableau de motivation, l’équipe de Libelté vous partage quelques astuces qui ont fait leurs preuves.

1 / Repérer les signes qui montrent que votre enfant est prêt à être propre

  • Pour devenir « propre », un enfant doit d’abord apprendre à contrôler ses sphincters. Alors, quand peut-on proposer à son bébé de retirer la couche ? Deux, ou trois ans ? En fait, il est difficile de donner un âge précis puisque tous les enfants sont différents. L’acquisition de la propreté est assez rare avant 24 mois, mais il arrive aussi que des enfants ne soient pas prêts après 36 mois.
  • Le conseil à retenir : C’est lorsque votre tout petit se sentira prêt à changer ses habitudes qu’il pourra franchir cette étape capitale.
  • On entend souvent qu’un enfant est prêt à être propre lorsqu’il monte et descend les escaliers seuls, mais ce signe physique ne suffit pas. Psychologiquement, il est important que votre tout petit accepte de s’affranchir du statut de « bébé » et de ce moment privilégié qu’est le changement de la couche.

Quelques signes qui montrent que bébé est prêt :

  • Il montre de l’intérêt pour les toilettes ou le pot.
  • Sa couche reste sèche plusieurs heures d’affilée.
  • Sa couche est sèche lorsqu’il se lève de la sieste.
  • Il est capable de vous dire qu’il veut faire pipi ou caca.
  • Il se cache, cherche de l’intimité, pour faire ses besoins.
  • Il montre que sa couche souillée ou mouillée le gêne.

Si votre enfant présente plusieurs de ces signes annonciateurs, c’est qu’il est probablement prêt à être propre.

apprentissage de la propreté

2/ Commencer par la sieste et les repas

Les enfants se sentent rassurés par les rituels, les repères, les horaires fixes. Alors, pourquoi ne pas installer une petite routine ? Proposer le pot ou les toilettes à certains moments réguliers de la journée permet de les habituer en douceur.

logo libelte

Le conseil de Libelté : Si votre enfant refuse d’essayer, ne le forcez surtout pas. Cette routine doit rester une proposition et un encouragement, pas une étape obligatoire.
Après la sieste et les repas, la vessie des touts petits est souvent pleine. Ces moments facilitent donc l’apprentissage et les chances de réussites d’un pipi au pot, le meilleur des encouragements pour votre bébé !

3/ Opter pour des vêtements et des accessoires faciles à retirer

Si votre enfant commence l’apprentissage de la propreté, il n’est pas encore capable de se retenir très longtemps. Choisir des vêtements confortables et faciles à retirer, c’est éviter les accidents dus à des bretelles coincées ou une ceinture trop compliquée à enlever !

ceinture sans boucle apprentissage pipi

A/ La ceinture sans boucle pour faciliter le passage aux toilettes

Quel parent ne connaît pas l’enfer d’une ceinture à retirer en urgence, alors que l’enfant se tortille d’une envie de pipi ? Quelques secondes de trop, une pression sur la vessie et c’est l’accident. Pourtant, il est difficile de se passer de cet accessoire quand on porte des pantalons. Rassurez-vous, on a la solution.

La ceinture sans boucle de Libelté est élastique et laisse l’accès libre aux boutons du pantalon ou de la jupe. L’enfant n’a pas besoin de la retirer pour aller aux toilettes, ce qui favorise son autonomie !

Cette ceinture élastique est idéale pour les premiers apprentissages de la propreté, mais aussi plus tard lorsque votre enfant fait son entrée en école maternelle. Le petit plus ? Elle suit votre enfant dans sa croissance puisqu’elle s’ajuste de 3 à 15 ans

B/ Des habits faciles à retirer et motivants

À la maison, optez plutôt pour des pantalons élastiques qui se baissent rapidement ou des robes. Lorsque la température le permet, vous pouvez aussi laisser votre enfant en slip ou en culotte pour que ce soit plus facile.

logo libelte

Le petit conseil de Libelté : Impliquez votre enfant dans le choix de ses nouveaux sous-vêtements. Ils peuvent être décorés de dessins amusants ou de leurs héros préférés, pour les motiver à les porter et délaisser leurs couches.

pot apprentissage proprete

4) Choisir un outil adapté à votre enfant

Vous ne savez pas que choisir entre le pot et le réducteur ? Tout dépend de votre enfant et de ses craintes. Certains sont d’accord pour imiter les adultes et essayer directement les toilettes, d’autres trouvent ça trop impressionnant et seront plus rassurés par le pot.

Le plus important est de consacrer un endroit à l’apprentissage de la propreté. Le pot ne doit pas se balader de la chambre à la cuisine, installez-le directement dans la salle de bain ou les toilettes. Il faut qu’il reste visible et accessible à vote enfant.

 5/ Le motiver avec des gommettes ou des récompenses

  • Pour encourager votre enfant, rien de tel que de petites récompenses. Il suffit parfois d’une simple feuille sur laquelle coller une gommette chaque fois qu’il a fait pipi ou caca aux WC pour le motiver !
  • Il existe de nombreux supports à imprimer sur internet, comme le tableau d’apprentissage de la propreté. 

6/ Dédramatiser les petits accidents

Les incidents de parcours arriveront forcément, même en prenant des précautions. Il est important de ne pas gronder votre enfant et de dédramatiser la situation : « Tu n’es pas arrivé à te retenir cette fois-ci ? Tu n’as pas senti que tu avais envie de faire pipi ? Ce n’est pas grave, moi aussi ça m’est arrivé quand j’étais petit(e). On va réessayer ! ».

Le plus important est de consacrer un endroit à l’apprentissage de la propreté. Le pot ne doit pas se balader de la chambre à la cuisine, installez-le directement dans la salle de bain ou les toilettes. Il faut qu’il reste visible et accessible à vote enfant.

logo libelte

Le petit conseil de Libelté : Gardez une tenue de rechange et une couche dans la voiture ou dans la poussette, en prévision.

livres apprendre aller pot

 7/ Lire des livres pour enfants sur le sujet

  • Le fait d’uriner ou d’aller à la selle est banal pour les adultes, mais ce n’est pas la même chose pour les enfants. Ils ont l’impression de perdre une partie d’eux-mêmes et peuvent être effrayés à cette idée.
  • Le meilleur moyen de les rassurer est de leur expliquer pourquoi on fait pipi ou caca : « Ton corps rejette une partie de ce que tu as mangé et bu, parce qu’il n’en a plus besoin ».  
  • Parce que ce n’est pas toujours facile de mettre des mots sur ce processus ou sur le ressenti de votre enfant, vous pouvez utiliser des supports adaptés. Il existe une multitude de livres qui parlent du passage au pot et du fait de devenir grand ! Documentaires ou histoire de leur héros préféré, vous trouverez forcément son bonheur.
logo libelte

La sélection de Libelté :

  • « Non, pas le pot ! » de Stephanie Blake
  • « C’est quoi… le caca ? » aux éditions Usborne
  • « Petit Ours Brun sur le pot » des éditions Bayard Jeunesse
  • « Le pot » de la collection « Mes tout p’tits docs » aux éditions Milan

Épinglez cette image sur Pinterest pour partager et conservez nos conseils.

7 conseils pour réussir l'apprentissage de la propreté

Et vous, quelles sont vos astuces pour aider bébé à aller sur le pot ?